25. avr., 2018

Un an déjà

L'hiver a été rude dans cette vieille maison pas encore isolée. Mais, quelques aides inattendues sont venues, une ancienne cuisinière a permis de chauffer mieux, du bois pour le chauffage a été offert également.

Pas facile tous les jours car tout avance bien plus lentement qu'espéré. Ca fait partie des travaux n'est-ce pas, alors il faut rajuster, rechercher d'autres pistes, et avancer là où on peut. L'espoir est toujours là, mon projet me tient toujours autant à coeur.

Déjà un an que nous avons déménagé. Le printemps est là, le potager style permaculture est en cours d'installation. Un des voisins agriculteurs est venu aider avec le tracteur pour enlever de grandes parties des ronces pour me faciliter la tâche. C'est très excitant de voir les graines se transformer en plantes tout doucement. Chercher les combinaisons plantes "amies", celles qui se détestent, d'autres qui s'entraident, qui repoussent ou attirent les différents insectes ou nuisibles. Entretenir ce qui a déjà été coupé, enlever régulièrement une des grosses souches d'anciennes ronces. Tant à faire ! Tant à apprendre !

Cet été je souhaiterais recevoir d'autres personnes qui voudraient m'aider avancer les travaux, les petits comme les grands. Aussi des idées sont les bienvenues, du matériel, des dons de toute sorte. Mais surtout, le besoin de bras pour commencer devient urgent, quelques bricoleurs, et ceux qui voudraient m'éclairer de leur laterne pour des techniques plus poussées.

J'ai trouvé une personne qui organise des stages de torchis vers chez moi. Il va voir si un stage de quelques jours serait possible vers août / septembre. Ca serait superbe. En attendant je vais faire quelques essais à d'autres endroits et participerai à un chantier ailleurs ce mois de mai. Si le stage se fait à moi de préparer le mur : réparation des lattes, enlever l'ancien torchis. On avancera sur une première partie au sol, ainsi nous ne mettrons en danger personne et nous n'aurons pas besoin d'un échaffaudage. J'ai hâte 🙂